21 avr. 2011

Stokholm !

Une super petite compet pour récupérer de nos multiples courbatures de ce week end. Cela se passait à Stokholm hier soir ! Les acteurs : Alex Puccio, Alizée Dufraisse, Juliane Wurm et moi chez les filles et Nalle, Chris Web Parson et Guillaume Glairon Mondet entre autre chez les garçons.

Voici le lien du streaming en live suédois : http://svtplay.se/v/2403086/actionsport/klattring__boulder_battle_2011

Faites particulièrement attention au magnifique bloc rouge numéro 4 que j’ai construit de mes “propres" mains !! ;)

En tout cas nous avons eu un accueil incroyable de la part des suédois ! Je vous invite à aller faire un tour du côté nordic pour vous en rendre compte vous même !!

journaliste en herbe ?

Deuxième texte sur la première étape de coupe du monde de milan sur le site de grimper.fr

Coupe du monde de bloc

Le résumé de la première étape de Milan

les qualifs qui auront été fatale à françois kaiser

Sur les couleurs de la « fashion victim », des soirées aux cocktails orangés et multiples salons/expos en tout genre, Milan avait l’honneur d’accueillir ce week end la 1ère étape de la coupe du monde de bloc 2011. Le gâteau est entier et les compétiteurs, toutes nations confondues, n’ont pas manqué le rendez-vous pour y croquer avec envie. Seuls quelques têtes de liste n’ont pas répondu présents, comme le tchèque, Adam Ondra, vainqueur de la coupe du monde 2010.
Après des qualifications plutôt durs dans l’ensemble et un style très variés, les favoris n’ont pas de mal à sortir du lot pour prendre leur ticket en demi-finale, dont pas moins de 13 français. Tous ou presque puisque notre champion de France en titre, François Kaiser passe à côté de ce tour et finit à la 21ème place.

Guillaume finit 4éme de cette première étape milanaise

Vingt compétitrices, vingt compétiteurs… rencontrent quatre blocs ! C’est parti pour les demi-finales, là où il faut faire ses preuves ! En effet, c’est un des tours les plus durs autant en terme de difficulté qu’en terme de concentration et mental pour les compétiteurs. Seul six personnes sont prises pour les finales alors ce n’est pas le moment de discuter le bout de gras ! A ce jeu trois autrichiens (Kilian Fischhuber, Anna Stöhr et Jakob Schubert), deux russes (Rustam Gelmanov, Dimitry Sharafutdinov), trois asiatiques (Jain Kim, Tsukuru Hori et Akiyo Noguchi), une slovène, Mina Markovic, une américaine, Alex Puccio et deux francais (Guillaume Glairon-Mondet de façon plutôt aisée et moi votre envoyée spéciale, Mélissa Le Nevé, dernière prise) se hissent en finale.

A peine 2h après et pour ne pas sombrer dans la lueur des ténèbres, place au bruit, à la lumière, au spectacle, au public et cri en tout genre… place aux finales ! Nos deux français font impression en ce début de final en prenant la tête du classement et en mettant un petit coup de pression aux grands de la discipline. Renversement de situation sur le troisième et quatrième bloc. Chez les mecs, kilian Fischhuber étant le seul à réussir les 4 blocs, il remporte la compétition, suivi par Jakob Schubert et Rustam GelmanovGuillaume finissant au pied du podium. Côté féminin, c’est Kim Jain, étant la seule à sortir le bloc n°4, qui domine la compétition suivi d’Anna Stöhr et moi qui lui colle au talon à seulement deux essais de zones ! Et me voilà signant ainsi le premier le premier podium français de la saison et ca ne va pas s’arrêter là !
De votre envoyée spéciale à Milan, Mélissa Le Nevé

Mélissa et un premier podium français avec sa troisième place

article sur l’équipe.fr et sport 365.fr

http://www.lequipe.fr/Aussi/breves2011/20110418_235613_le-neve-en-bronze.html
http://www.sport365.fr/autres-sports/article_521121_CM-Le-Neve-en-bronze.shtml

Dépêche

CM : Le Névé en bronze

© dr  CM : Le Névé en bronze

Une semaine après les Championnats de France, à Millau, l'équipe de France d'Escalade de Bloc s'est réunie à Milan (ITA) pour la première étape de la Coupe du Monde de Bloc 2011. Un premier épisode satisfaisant pour les Français, avec une belle médaille de bronze pour Mélissa Le Névé, et une quatrième place pour Guillaume Glairon Mondet.

Après une première journée de qualification, le camp tricolore a de quoi se réjouir :  sur 18 Français présents, 13 parviennent à se qualifier en demi-finales. « Cela faisait bien longtemps qu'on avait pas vu autant de Français en demi-finale, se réjouit François Petit, entraîneur National ». Chez les hommes, c'est presque un sans faute, seul François Kaiser, tout juste auréolé de son troisième titre de Champion de France, reste sur le carreau, en raison d'un manque de réussite dans le circuit de qualification. « D'une manière générale, le niveau était très relevé, et il fallait se battre sur tous les blocs et toutes les zones en gérant les essais pour passer chaque tour. Beaucoup de grimpeurs très forts sont passés à la trappe, poursuit l'entraîneur. »

Samedi matin, les bleus assurent le spectacle, mais les blocs de demi-finales sont ardus, et donnent plus de fils à retordre que ceux de la veille. A la fin de la matinée, il ne reste que deux rescapés: Mélissa Le Névé et Guillaume Glairon Mondet. Ils nous offriront, au cours des finales de belles démonstrations d'escalade. « Ils ont vraiment été forts, et il ne leur a manqué qu'un petit rien pour concrétiser, analyse François Petit. Au troisième bloc, ils étaient encore tous les deux en tête. Les choses ont basculé au dernier bloc, mais cette finale à été très bénéfiques pour ces deux là, qui savent désormais qu'ils ont largement le niveau pour remporter une étape de Coupe du Monde. »

Côté médailles, Mélissa s'en tire à très bon compte avec une belle médaille de Bronze, derrière la Coréenne Kim Jain, qui remporte la compétition, et l'Autrichienne Anna Stöhr. Chez les hommes, c'est un duo Autrichien qui s'impose avec Fischhuber Kilian à la première place et Schubert Jakob à la seconde. Guillaume Glairon Mondet, après avoir flirté un temps avec le podium, termine finalement à la 4ème place.

interview sur la ffme

Confidences de Mélissa Le Névé

La jeune femme, médaillée de Bronze le week-end dernier sur la première étape de la Coupe du Monde, revient sur sa compétition, le temps d'une rencontre. Impressions de la championne et petites confidences, ...


1- Peux-tu revenir un peu sur cette compétition? Tes impressions sur la difficulté, le type des blocs, ...
Pour revenir sur ce week end : les blocs étaient durs et exigeants dès les qualifications et dans chaque tour des blocs de style complètement différent. Mais c’est vrai que dans l’ensemble, on peut quand même dire que ça s'est bien passé pour moi, même si je n'arrivais pas trop à m'exprimer en qualification ou en demi, j'ai finalement réussi à me lâcher en finale et je me suis fait vraiment plaisir !

2- Comment as-tu abordé cette première compétition de la saison?

Même si l’objectif principal cette année est le Championnat du Monde d’Arco, c’est important de bien commencer la saison ! J'ai pris cette compétition comme un calage pour être prête pour la prochaine étape, en Slovénie, les 7 et 8. Ce sera alors le début d’une longue suite de compétitions…La Coupe du Monde de Milan, je l'ai donc abordé juste avec beaucoup d'envie, pour me caler au niveau tactique et me remettre dans le bain des Coupes du monde… histoire de me rappeler que je ne me suis pas entrainée tout un hiver pour rien !

3- Que ressent-on quand on est en tête d'une finale de Coupe du monde?

En fait, je ne savais pas que j'étais en tête. J'étais juste concentrée sur moi, ce que j'avais envie et surtout j'étais tellement contente et excitée de grimper que j'avais l'impression que personne ne pouvait m'arrêter dans ce plaisir.
4- ce qu'il t'a manqué pour faire "encore mieux"?
Ce qu'il m'a manqué.... surement encore un peu plus de confiance en moi et surtout m'appliquer plus pour arrêter de faire des erreurs idiotes.

5- Et pour les prochaines étapes, les meilleurs, sont ils prenables ? Que vas-tu changer ou mettre en place?

En fait, quand on fini dans le top 5 d'une compétition, on ne se pose même pas cette question à savoir si les autres sont prenables ou non (enfin du moins c'est ce que je pense). A mon avis, il ne faut pas se focaliser là-dessus mais rester concentrer sur sa performance, être dans le présent de la compétition et faire au mieux dans les blocs pour arriver en haut avec le moins d'essai possible. Quant à ce que je vais changer ou mettre en place pour la suite… Ca c'est un secret ! ;-)
6- Ton meilleur moment sur cette compétition?
C'est vraiment ce qu'on a partagé avec Jakob Shubert, l’Autrichien qui grimpait en même temps que moi, en final, à se soutenir l'un l'autre et surtout l'excitation qui monte avant chaque bloc, l'envie et le plaisir qui nous submerge, la foule qui nous porte en haut. Mais finalement, tout ça, c’est juste le plaisir de grimper et de donner le meilleur de soi-même au moment où on le vit.

AB

Podium à Milan ! Cocorico 3ème

GetInline

Bon c’est vrai que je parais un peu énervée sur cette photo…

Je suis vraiment contente de commencer cette saison sur un bon pied en pensant que ce n’est que le début. La saison est longue avant les championnats du monde en juillet et je vais tout faire pour être en forme à ce moment ! Alors rester en ligne pour suivre la suite !

Impossible is Nothing !

ventes_privee_adidas_logo

Adidas is now supporting me to express myself on climbing. They are really motivated to develop themselves in outdoor sport. So, enjoy your sport and enjoy wear adidas to help you to be faster and do harder !

13 avr. 2011

Premier article dans grimper

Anne-Laure Chevrier et François Kaiser, champions de France 2011 de bloc

À Millau

Capitale des sports de nature et plein air, attention à Millau s’ouvrait ce week end, la saison de bloc 2011 avec les championnats de France. Une centaine de grimpeurs aux griffes acérées sur les listes de départ, des organisateurs motivés, des ouvreurs de pointe, des partenaires en or (entre autre Eiffage, constructeur du viaduc de Millau), la presse, le public, les supporters, la lumière, le son, les images… tout était au rendez vous pour un bel événement et cela n’a pas loupé !

François pour un troisième titre de champion de France

La compétition a débuté cette année, sur un niveau d’exigence et de difficulté particulièrement élevé. A une semaine de la première étape de la coupe du monde, les ouvreurs, Jacky Godoffe et Romain Cabessus, se sont remués les méninges et ont serré la vis en proposant des problèmes complexes et bien pensés. A la suite des demi-finales, pas de surprise du côté féminin : les cinq membres de l’équipe de France (Chevrier, Sandoz, Le Nevé, Avezou, Abgrall) sélectionnées pour la première étape, ainsi que Caroline Ciavaldini (membre de l’équipe de France de difficulté), arrivent à se hisser en finale. Chez les garçons, on retrouva quelques unes des pointures actuelles françaises (Kaiser, Caleyron, Glairon Mondet), deux membres de l’équipe de France de difficulté qui ont fait sensations (Supper, Desgranges) et une belle surprise, le représentant marseillais Edouard Guis.

Quatre blocs, quatre minutes : place au spectacle ! Du Côté masculin, François Kaiser mène la danse en survolant la finale et remporte son troisième titre consécutif à juste… 17 ans. Nous attendons avec impatience ce jeune talent au tournant pour enflammer les podiums internationaux ! Le podium est complété par Thomas Caleyron et Guillaume Glairon Mondet. Chez les filles, le suspens reste jusqu’au dernier bloc… avec la dernière grimpeuse à passer. Anne-Laure Chevrier fait un essai parfait qui lui permet de remporter la compétition. C’est le premier titre en sénior pour la savoyarde. Elle est suivie de très près par Mélanie Sandoz (à un essai) et Mélissa Le Nevé complète le podium.
La suite des événements la semaine prochaine à Milan avec votre envoyée spéciale Mélissa Le Nevé.

Vidéo des championnats de France

3ème au championnat de France 2011

image

Pas facile de faire des choix stratégiques pour être en forme au moment voulu. Une petite baisse de forme ce week end mais j’ai quand même réussi à sauver les meubles en finissant sur la dernière marche du podium. Pas d’affolement ni perte de motivation, les frances ne faisait pas du tout partie de mes objectifs cette année je garde le sourire et la motivation pour les premières étapes de coupe du monde. Un petit séjour à Innsbruck à grimper avec Anna, Alex et katha avant milan…  und das war so zhar  !

Ce week end milan !