8 févr. 2010

BISHOP, wonderful place

                P1000473                         P1000477

Le 15 novembre dernier, coup de téléphone de René, employé d'air France et grimpeur bordelais : "hey les dindes, ca vous dit un trip à Bishop avec les billets à 150 euros??". On a donc sauté sur l'occasion et nous voila deux mois plus tard au paradis du bloc naturel.

Après 12h d'avion et quelques crises de panique de la part d'Alizée, on aperçoit enfin la "grosse" Los Angeles, une ville qui n'en finit pas. Un autre monde s'annonce où toutes nos notions sont bouleversées --> NO LIMIT sera le maître mot.

                                                              P1000483

En effet, d’après ce que nous avons pu voir, les américains ont vraiment un mode de vie différent, beaucoup plus sur le feeling et non pas rattaché à des limites. Ils mangent à n’importe qu’elle heure de la journée en suivant plus leurs envies que des règles établies. Pour bien nous mettre dans le bain, on a donc gouté aux plaisirs du Cheese-cake…à 4h du matin ! Bien sur, les proportions étant phénoménales pour des petits européens. Il paraît aussi y avoir un grand respect des personnes et de leur liberté. Un exemple tout bête, quand on doit traverser une rue, les voitures s’arrêtent dans l’instant. Les distances parcourues en Amérique sont tellement disproportionnée par rapport à chez nous, que pour dire, pour aller à Bishop, c’est comme si on avait du traverser la France, et pourtant sur la carte, ce n’était pas si loin que ca…

Notre moyen de transport et notre maison était un camping car de 10mètre de long ! Un mobile home sur roue mais une catastrophe écologique… Pas très pratique d’ailleurs pour aller à Buttermilk sur la route complètement gelée. On a donc fini dans le fossé plusieurs fois sans atteindre notre objectif mais en renforçant la cohésion de groupe : « Allez les filles, plus d’eau chaude ! ». D’ailleurs plusieurs fois, la gentillesse des gens nous a marquées, comme un chasseur qui passait et qui nous a aidé à dégager notre camping car, ou une famille qui nous a accueilli chez eux, pour essayer de nous trouver une solution avec la tempête qui arrivait.

 

 P1000544  P1000567 P1000585

Bishop se trouve au milieu d’une plaine gigantesque, entouré de montagnes, ce qui nous change de nos Alpes toutes escarpées ! Un paysage désertique avec des couleurs dans les tons jaunes assez exceptionnels, vraiment magnifique. C’est une ville typique Far West, une seule avenue colonisée par les fast food, café et magasin. Tout de même, la présence d’une excellente boulangerie hollandaise et du supermarché Vons, nous ont bien rassurés. Dire qu’on mange mal aux Etats Unis est une idée reçue à mon avis. C’est vraiment le pays de la libre consommation, on peut trouver absolument de tout, de la cochonnerie industriel à l’ « organic ». Ces grands supermarchés avec toutes ces étiquettes jaunes qui inondent les rayons, « you can save dollars » et qui nous incitent fortement à orienter nos achats ! Après, il y a tellement de fast food que les gens sont vite tentés à abandonner la cuisine…

P1000587  P1000629  P1000684

Il y a trois principaux sites à Bishop, deux dans une sorte de Canyon (Happy boulder et Sad boulder) et un dans les montagnes (Buttermilk). Du rocher volcanique pour Happy et Sad et du granit pour Buttermilk. La richesse du rocher est assez incroyable, toutes sortes de préhension (réglettes, bi, plat) et de niveau bien sûr. Des blocs qui ont de l’ampleur, (on n’a pas toujours fait les malins même avec notre montagne de crash pad…), la beauté des formes, l’espace ouvert et même par tous les temps, ca reste incroyable !

On est donc arrivée la bas avec une seule envie, grimper ! On fait le tour des blocs, on repère pour le lendemain tous excités, et là, la neige commence à tomber à gros flocons et ne s’arrêtera pas pendant 5 jours… La plus grosse tempête depuis 15 ans avec des températures extrêmes…pas de chance…

Mais malgré des conditions difficiles, la motivation et les croix étaient au rendez-vous dans une ambiance démente ! 7c/7c+ pour Alizée et moi et 8b pour Guigui.

Un périple a réitérer et des moments extraordinaires qui attendant des gens ordinaires dans une régions magnifique.

Trip Bishop jan 2010 modif 076 (21)

photos bishop 1

photos bishop 2

7 févr. 2010

Bordeaux une ville escaladable
















Pour commencer :

Soif d'escalade dans une très belle ville, Bordeaux,(mais où les spots de grimpe n'étaient pas abondant), j'ai essayé de grimper un peu partout avant de trouver un petit club qui m'a appris toutes les bases de l'escalade et m'a donné de me dépasser dans ce sport. J'ai rencontré ensuite des personnes formidables qui m'ont aidé à m'élever au plus haut niveau. Maintenant,passionnée et mordue d'expérience, j'essaie de vivre ma passion au delà de mes limites, "feel the movement"!